A4 est une édition collective en tirage illimité gratuite
Moins la fabrication de l’œuvre est coûteuse, plus l’économique perd de son pouvoir.
Or nous dévalorisons, sans nous en rendre compte, ce qui est gratuit. Ce qui ne coûte rien ne compte pour rien.

Changer de paradigme en permettant l’accès de tous à la création artistique, en créant des conditions de relations, d’échanges, de rencontres, en favorisant des circulations, des réseaux.
- Expérimenter dans  en dehors des circuits officiels, plus fermés que jamais depuis qu’y dominent le vedettariat et la financiarisation de l’art.
- Résister à la spectacularisation de l’art et à l’emphase de l’objet.
- Déjouer l’emprise des structures hyper sélectives de l’art dominant.
Voilà l’ambition de A4, œuvre collective et participative.
Une œuvre mobile, une forme artistique active par laquelle des artistes, critiques, écrivains, philosophes, designer, architectes… (en respectant la parité homme/femme) conçoivent des propositions plastiques sur le thème de “l’art sans l’argent” sous formes de feuillet mobile, œuvre en noir et blanc, au format A4 qui sont photocopiés et mis à disposition du public, présentés en ramette, forme fragmentaire et postmoderne par excellence, lors de performances.
Toutes le œuvres  seront mise à disposition du public gratuitement avec la possibilité de conserver les feuilles dans une boite spécifique.
Les présentations se feront dans des lieux pas forcement dédiés à l’art, mais parfois conditionnés par la présence du photocopieur.
Chaque protagoniste pourra participer à la présentation des propositions selon ses convenances, afin de se joindre activement à cet échange.

A4 is a collective edition of unlimited free prints.
The less it costs to produce a work of art, the less power is ceded to economics.
We tend to devalue, without even realizing it, anything that is offered for free.
Our aim is to change the paradigm, by making art accessible to all: creating the conditions for relationships, exchange and encounters, fostering free circulation and networks.
How?
By experimenting outside of official circuits, which are more closed than ever now that celebrity and finance dominate the art world.
By resisting art-as-spectacle and object-as-fetish.
By breaking down the hyper-selective structures of dominant art.
That is the ambition of A4, an unlimited collective work.
A participatory work, an active form of artistic practice by which artists, critics, writers, philosophers, designers, architects (women and men, in equal measure) conceive and produce works on the theme of « art: free of charge ». Works in black and white on sheets of A4 paper, which are photocopied and made available, packaged in reams – an ideally fragmentary, postmodern form – at public performances.
All the works will be offered free of charge. A box designed specifically for preserving the sheets of paper will also be available.
Presentations of the works will take place in venues which are not necessarily designed as art-specific spaces, but in each one a photocopy machine will be in place.
Participants are invited to join in the presentation as they wish, and so take an active part in the exchange.





Back to Top